En souvenir de ce flash’blog du 8 mars

Voilà, notre blog éphépmère sur « le cancer du sein et notre vie de femme » se ferme aujourd’hui. J’ai été toute émue et vaiment touchée que l’on me propose de m’intégrer à ce projet « flash ». Pas le truc qui s’éternise ; on parle, et on passe à la page suivante. Ce qui m’a ouvert un grand sourire particulier fut le thème proposé à la Brume ! Que Brume médite sur la sexualité intégrée à ce sujet du cancer… 🙂  j’ai foncé dans l’idée !!!

Voici donc mes pensées, dans un moment très particulier de ma vie puisque mes méninges sont suractivées sous rayons, et que j’y découvre plein de choses positives , plein de choses à dire simplement à mes proches, juste pour déguster l’instant présent.

♥♥♥

En cette journée de la Femme, Pensées d’une Femme, Palpée, Manipulée, Auscultée, Mammographiée, Hormonotrucidée, Immunodopée, Chimiothérapiée, Scannodécortiquée, Pneumotranchée, Sciée, Tatouée, Raboutée, Trépanée, Lobotomisée, Irradiée. (Résumé non exhaustif)
Et pourquoi pas maraboutée ???

Cancer du sein, couple et sexualité… vaste programme ? Je ne sais pas. Comme chaque cas est unique, chaque couple doit l’être aussi.

C’est même certain ! Chacun est unique, donc chaque union l’est doublement (si, si, c’est sûrement possible d’être doublement unique  🙂 )

Reprenons depuis le début ce couple « modèle« . (Modèle puisque mis en observation, mais pas un modèle à suivre… fiou… les mots sont simples et doubles. Grrr… Bon, faisons simple). Un jeune couple, Elle & Lui, qui attend son premier héritier, un plaisir immense d’une vie qui maintenant sera dépendante de ce petit être.

Il paraitrait que la sexualité post-partum puisse être perturbée… un nouveau rythme pour suivre bébé, de nouvelles hormones en Elle qui atténuent l’envie de Lui.

Pour avoir accouché, je comprends que cette sexualité puisse laisser à désirer un peu en Elle, jeune maman fraîchement recousue. Je peux aussi comprendre une certaine appréhension de Lui, jeune papa, de se sentir un peu… « démuni » (?) après le passage de l’enfant ! Ou un peu craintif de faire mal ? Ou bien voit-il en cette jeune mère une nouvelle conjointe mais sans l’exaltation d’une nouvelle histoire  ?…

Lui sait-il lui-même pourquoi l’envie d’Elle se fait plus rare ?… Son rôle de père est-il inné ?…

Bref… la vie de couple quoi…

 Alors si à ces questions « basiques », en Jeune Maman se glisse un nouvel obstacle, que dire de la vie de couple ? Et que dire (Diantre !) de  sa sexualité ???

 Nouvel Obstacle nommé Cancer. Moui… ça c’est de l’obstacle…

Cancer du Sein ! Wouahhh 😦

Pour faire dans l’intouchable, ajoutons-y aussi l’interdiction d’envisager une nouvelle grossesse tant que ce « souci-ci » ne sera pas réglé, avec bien sûr la pilule contraceptive devenue interdite, et côté stérilet, une zone pas encore abordable !

Voilà de quoi se faire nonne ! (ou moine 😉 )

Enfin bon… un couple qui plonge sous de sérieux obstacles « techniques » (Oui, quand on perd un peu la force de sauter, on passe en dessous) ! En prime, le toucher devient également délicat ne serait-ce que psychologiquement parlant quand on sait la zone tentatrice d’Elle introduite par un dangereux alien. Alors si en plus Madame se met à ressembler à Homer Simpson… là… côté sexualité, sûr qu’il faut s’engouffrer dans le fantasme, errer ailleurs !

Et côté ElleElle qui se trouve nez à nez avec la maladie, un truc grave, un truc qui lui touche sa part féminine, un truc qui s’est infiltré en elle via « cette chose » qu’elle aimait mettre en valeur. Qu’en bonus, elle perde ses tifs, se sentir femme devient mission impossible, « être femme », ce message s’autodétruira dans 30 secondes. … (oui, bon, je vais pas faire 30 points) BOOM !

Cancer s’est imposé comme intrus dans le couple. Enfin il apparaît ainsi.

(Suis-je homme de La désirer ?)    (Suis-je Femme sans mes « atouts » ?)

 – Viens dans mes bras, j’ai besoin de tendresse
– Oui… mais j’ai un peu chopé la crève, je ne voudrais pas te filer mes virus. T’en es où dans tes globules blancs ? C’est bon ? Pas de risque ? OK, viens dans mes bras, mais j’t’embrasse pas, promis !
– J’ai juste besoin de te sentir contre ma peau. Regarde, ça y est, je n’ai plus un poil 🙂 sexy non ?
– ah oui, tiens ?… c’est doux là…
– (eurk)… attends, faut qu’j’aille vite auuux toiiiilettes … (dit-elle en quittant vite la chambre)
-… ça va ?
-… pfff… ‘scuse moi… foutue chimio Grrr. Prends-moi dans tes bras :(… aïe, attends, pas trop fort de ce côté là, ce pac, je l’supporte plus…
-…
-…caresse-moi, j’ai envie… juste mon dos, juste mon dos…
-…

 

Oui, Chimio fait tomber globules et tifs, plaquettes et poils, elle vide le bide mais la cortisone en gonfle la couenne. Chimio rend zombie (OK, il y a aussi d’autres chimios, des moins « tragiques »… j’ai testé !), il faut se tenir isolée du risque d’attraper des virus dont le corps ne saurait plus se défendre faute de munitions, il faut supporter une autre vie imposée, et tâcher de se supporter soi-même, supporter aussi que Lui puisse nous supporter, nous qui ne sommes plus celle qu’il a aimée. Du moins c’est ce qu’Elle pense. Comment être aimée dans un tel état ? Quand on n’est plus Soi ? Quand il nous manque une part de soi ? Et pourtant Lui est touché. Sûrement. C’est sûrement qu’il vous aime s’il est resté. S’il reste là, près de vous. Et s’il était parti à l’annonce de cette maladie, serait-ce qu’il ne vous aimait pas assez ? Ou qu’il a juste eu peur ? Bon… OK, lui au moins, il a eu le choix…

Lui est toujours là, auprès d’Elle. Un couple encore ? Un duo au moins. Sa présence la rassure. Qu’en sera-t-il dans les années à venir ? Elle souhaite juste qu’il soit là. En forme et dispo si besoin…

Dans ce duo, 20 ans se sont écoulés depuis ce début-là, 20 ans avec des récidives et métastases. Des rayons, des chimios, des opérations lourdes, des hormonothérapies qui la plongent sans préavis sous ménopause chimique et post’hormono qui la relance en état de puberté intensément gourmande. Des états de confiance puis des chutes de moral.

Elle eut beau reprendre confiance en Elle, se refaire femme, désirer à nouveau le couple aimé, Elle et Lui sont moins unis. Est-ce l’évolution « normale » d’un couple ? Ou bien ont-ils changé à cause du cancer ? … Que seraient-ils devenus sans la maladie ? L’aurait-Elle aimé encore ? Ne serait-Elle pas partie vivre une autre vie plus à son goût, moins dépendante ?

Trop de questions auxquelles Elle ne veut pas imaginer de réponses. A quoi bon ? Ce qui est fait est fait. Qu’Elle en soit responsable … ou pas. Que Lui en soit responsable … ou pas.

Elle a la chance d’avoir vu grandir son enfant, de l’accompagner, d’être en vie. En survie.

Elle est heureuse chaque année de souffler une bougie supplémentaire. Il est là. Ils sont distants, mais présents, Elle et Lui. Ce n’est plus le couple d’il y a 20 ans. Mais un couple reste-t-il celui d’il y a 20 ans ?

 Sexualité différente d’une « normale » ou pas ? Allez savoir…

 

 
 

Brume d’Avril  

 

 

Brume d’Avril
 1991 : 25 ans et cancer du sein pendant sa grossesse. Récidive en 94. Puis, 2001 : 1ère métastase sur le médiastin, puis un poumon.
Depuis 2008 : métastases sur l’encéphale, puis colonne vertébrale (avec compression de la moelle épinière), puis une côte, plèvre, foie etc… Donc alternance d’hormonothérapies et chimios, mais toujours le moral !

 livre d’or du flash’blog          &        trace de nous dans la presse

Publicités

20 Commentaires

Classé dans cancer, de Brume, Intimité

20 réponses à “En souvenir de ce flash’blog du 8 mars

  1. ẄWẄ

    Ce que tu écris bien, j’en ai les poils en aigrettes!

  2. tout aussi « émotionnée » que le P’tit Chat !!

    « Elle » pourrait se conjuguer au pluriel……………nous traversons toutes ce genre de doute un jour ou l’autre ……….

  3. Piou Piou

    Oui, je l’avais lu cet article là-bas, que j’avais vraiment trouvé extra !
    C’était un bonne idée ce flash blog, avec des thèmes différents et je dois dire qu’avec celui-là tu t’es vraiment bien débrouillée… toujours avec autant d’humour :mrgreen:
    Je te fais des gros bisous tout plein !!

  4. heureuse de te compter parmi nous………tu verras y’a plein de gens connus dans MOn Petit MOnde…enfin des gens qu’on connait nous !! 😉

    à très bientôt…………

  5. L’évolution est normale dans tous les couples, vingt ans ce n’est pas rien, des montagnes à surmonter, vous avez eu les vôtres, il est resté, comme tu dis.
    Je suis dans la même situation que toi, la maladie deux fois traversée, il est resté aussi. Un autre amour serait-il resté ? Mais je ne me suis même pas posé la question. J’ai laissé couler les jours les uns après les autres, et je ne me projette pas encore dans l’avenir aujourd’hui. C’est du bonus, et ça l’est d’autant plus avec les actualités japonaises !
    Est-ce que j’étais fataliste avant, est-ce que je le suis devenue, est-ce que je l’aurait été de toute façon ???
    Mystère…
    Bises et bonne nuit

  6. je ne doute pas que la vie de couple soit difficile.
    Pour le meilleur et pour le pire…
    Je n’ai jamais responsabilisé la maladie dans ce triste constat, je connais bien d’autres raisons à ces maux.
    Mais ce sujet « cancer et sexualité » m’a été proposé dans un moment de vie ou justement, je commençais à voir les choses autrement, et peut-etre même que ce cancer va aussi « préservé » ce duo ?…

    que ce soit maladie ou autre, chacun connait des douleurs.
    d’être moins seul, ça aide.

    belle journée soleil à tous 😉

  7. IsabelleDeLyon

    Très heureuse de retrouver ton article sur ton blog et très heureuse d’avoir pu être associée avec toi à ce projet.
    C’est certain que le cancer n’est pas source de tous nos maux mais nous sommes bien obligés de nous construire avec…
    Bises et bon courage pour tes traitements

    • Une belle rencontre pour moi aussi. Et ton parcours me donne bien de l’espoir ! J’ai testé pas mal de choses, mais la chimio à vie, pas encore. Possible que ça commence pour moi d’ici quelques jours, et grâce à toi, je serai rassurée. Dès que l’énergie sera revenue, je file sur mon métier à tisser 😉
      Je t’embrasse !

  8. Je n’ai pas eu tous ces problèmes (dont tu parles avec une énergie, un brio, un humour qui me laissent aussi stupéfaite qu’admirative).
    Mais puisqu’on parle de 20 ans de vie de couple, nous qui en sommes à 40 ans, nous pouvons te dire que ça mûrit et évolue et que si le duo est toujours vivant, alors, il y a de l’espoir.

    Continue comme ça, tu es invincible!

    Bises,
    Mo

    • merci Mo,
      duo toujours vivant, ce ne serait pas le mot approprié… mais au moins une présence accordée l’un à l’autre. Et parfois, ca aide ! 😉

  9. Clémence

    Très beau témoignage Cécile , je m’y reconnais à certains moments … par exemple , mettre à nu la cicatrice pas très sexy entre mes seins , ce ne fut pas facile la 1ère fois ….

    • … et puis finalement, on s’y fait… non ?
      Et on peut rester sexy tout en restant couvert 😉
      Je ne fais même plus trop gaffe à mes coutures remarque.
      En cas d’insomnie, certains comptent les moutons, moi je les compte mes coutures. Ne me demande pas combien j’en ai, je m’endors avant la fin !

  10. Tous ces mots alignés avec ferveur, sincérité , humour, amour, lucidité , clairvoyance, souplesse , apparente légèreté …les abîmes ne t’abiment pas , tu ne te laisses pas couler ..
    Tu sais.. ta force.. tu la dégages à travers les ondes …
    Le cancer change la donne , c’est sûr..
    Le cancer t’a forgé aussi le caractère , la vision des choses, des gens, les priorités /
    Voir ta fille grandir est un combat de chaque jour ou semaine, ou étape ..

    Le couple?beaucoup de cloups dans une vie de couple ..mais c’est normal de se demander si sans le cancer les choses auraient été différentes .
    Je crois qu’être toujours en couple bien des années plus tard est peut-être aussi le renoncement:
    Renoncement aux illusions, à l’idéalisation, à la passion folle, à l’envie de chnager l’autre pour qu’il soit tel qu’on le veut .
    C’est, je crois, l’acceptation des petits ou grands marsames de la vie quotidienne, de la promiscuité parfois (les chaussettes qui traînent) c’est retrouver comme une belle Amitié, une tendresse pour les défauts, les coups de burin de la vie, c’est prendre conscience des quelques choses bâties ensemble , c’est respecter la part d’OMBRE , c’est apprendre à connaître la nôtre , c’est.. toutes les disputes qu’on n’a pas voulu envenimer , c’est les rames qu’on n’a pas voulu lâcher tout à fait ..alors que parfois on les aurait envoyées en l’air où on se serait laisseés couler , c’est la survie à tous les petits « meurtres quotidiens »
    c’est.. rester en équipe
    c’est..une fameuse dose d’humour..
    je trouve

    • ça y est, j’ai eu ma dernière séance de rayons sur ma caboche. Ouf. Juste repos pour quelques jours avant de voir la suite.
      Quelles belles pensées de ta part Alouet.
      Et je vais vraiment ressentir que j’irradie ! 🙂
      hier j’avais une longue journée dans mon centre de soin, plusieurs docteurs vus, secrétaire, un nouvel ambulancier, et une femme qui s’est mise à ma table pour déjeuner, faute de table libre, et tous, (oui oui tous ! ) m’ont dit de j’étais lumineuse !!! avec un plaisir particulier de parler avec moi…
      Et la dame du midi, patiente comme moi, fut tellement touchée par ce que j’ai dit qu’elle m’a embrassée avant de partir. Elle me trouvait si lumineuse qu’elle avait initialement pensé que j’étais une représentante (j’étais occupée à cocher des cases sur un questionnaire)
      Conscience d’un moment très particulier, avec plein de pensées positives et la simplicité de dire les choses.
      un grand sourire. C’est très touchant tout ce partage.
      ça fait du bien de se sentir appréciée.
      Bise à toi Alouet ! (et je vais te relire juste pour le plaisir)

      • Clémence

        T’imagines , tu as embellie leur journée !
        Ces personnes que tu as croisé vont à leur tour donner la pêche à leur entourage … qui à leur tour … C’est comme une épidémie bienfaitrice , le monde en a bien besoin en ce moment !!!

  11. et ils ont eux même embelli ma journée !
    bise à toi Clemence

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s